0 3 minutes 2 ans

Les deux usines de fabrication de pains consommés par la majorité de Kinois, ont procédé à la diminution de taille ainsi qu’à l’augmentation du prix de pain dans la capitale Congolaise.

 

Le pain pistolet ainsi que le pain rectangle communément appelé « carré » vendus par Upak à 200 fc et 500fc perdent leur dimension habituelle. Pour la société victoire, la baguette de pain qui coûtait autrefois 200 Fc est vendue actuellement à 300 Fc, celle de 300 Fc revient à 500 Fc, également pour les autres modèles de pain. à la forme rectangulaire appelé « Lipa ya carré » qui coutait 500 Fc s’achète désormais à 750 Fc et celui de 1000fc à 1500 Fc.

 

Pour cause, la plus part des vendeurs et consommateurs estiment que ces pains ne sont plus vendus au prix habituel et le grammage a sensiblement baissé sur tous ses modèles suite à l’augmentation du prix de la farine de blé et d’autres par contre se penchent sur la guerres entre la Russie et l’Ukraine pour justifier ce fait.

 

« Nous ne pouvons pas nous empêcher d’acheter, c’est avec ces pains que nous prenons nos petits déjeuners quotidiennement. cela nous paraît normal d’autant puisque tout s’augmente ce dernier temps, alors si le pain aussi subit ce fait, que pouvons nous faire simple citoyen » s’exprime un jeune homme au quartier Mombele

 

Pour la vendeuse Céline : «  la guerre entre la Russie et l’Ukraine est bel et bien à l’origine de tout ça, ces deux pays sont des fournisseurs de plusieurs bien que nous consommons mais vu la situation, nous ne pouvons pas imposer à nos usines de mettre à notre disposition de pain comme auparavant pendant qu’ils se retrouvent aussi pénalisé par le prix de farine »

 

Un défi est alors lancé au gouvernement Sama Lukonde pour qu’il réfléchisse sur les mesures d’atténuation de cette situation économique.

 

Par : SBM

0Shares