0 2 minutes 2 ans

Dans un communiqué de presse publié ce dimanche 19 juin 2022, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) accusent et dénoncent les actions du gouvernement de Kigali visant à saper son image et son professionnalisme en utilisant les mensonges et en qualifiant sa lutte de la haine tribale contre les communautés installées à l’Est du pays.

« (…) il a été répertorié plusieurs mensonges déviants et d’innombrables messages de haine conçus et concoctés dans des officines à Kigali puis distillés, disséminés et déversés dans les médias, ensuite véhiculés à travers les réseaux sociaux pour faire croire à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il se pratique une chasse à l’homme ou un quelconque sentiment de xénophobie contre certains militaires et quelques congolais de l’une de nos communautés », peut-on lire dans ce communiqué

Par ailleurs, les FARDC rappellent que de telles pratiques ne sont pas nouvelles pour Kigali, et ont comme objectif, la tromperie.

« à travers cette mesquinerie démoniaque que Kigali veut attribuer à la population congolaise, l’objectif poursuivi est de tromper, comme il le fait à l’accoutumée, et d’entraîner ainsi une partie de la population congolaise à tomber dans le piège de la stigmatisation, faisant ainsi le jeu de l’ennemi », poursuit ce communiqué.

Par contre, les FARDC rappellent que ces actes de démagogie et ‘’d’ingéniosité maléfique Rwandaise’’ ne faibliront jamais sa lutte contre les ennemis de la paix dans la partie Est du pays. En outre, au regard de ces auteurs qui propagent la haine raciale, le tribalisme, les FARDC promettent de les poursuivre en justice militaire pour qu’ils répondent de leurs actes.

 

Hénoc Mpongo

0Shares