0 4 minutes 1 an

La dernière parution médiatique de Olive Lembe Kabila continue encore et toujours de faire parler d’elle.

L’ex première dame de la république démocratique du Congo a pris la parole lors de la cérémonie d’échanges des vœux dans son Centre Hospitalier Initiative Plus (CHIP), et a daigné s’exprimer concernant les émoluments que toucheraient son mari en tant que président honoraire.

« J’entends souvent les gens crier. Ils disent que le président Kabila gagnerait 680 000 USD par mois. D’autres disent que ces émoluments ont été supprimés. C’est parce qu’ils ne savent pas justifier toute la souffrance que nous vivons actuellement alors ils se ruent vers le président Kabila, comme s’il était une marchandise à vendre qui permettrait de couvrir ces forfaits », a t-il déclaré.

Pas d’accord, et jugeant ces informations de spéculations montées de toutes pièces pour mettre de la poudre aux yeux de la population et la mettre en conflit avec l’autorité morale du FCC, elle a demandé à leurs détracteurs de brandir les preuves de ce qu’ils avancent.

« Le président Kabila n’a jamais réclamé. Je mets quiconque au défi de me le prouver et dire depuis quand ils ont signé ce salaire de 680 000 USD. Je commence aussi à chercher ce salaire étant donné qu’ils en parlent tellement. Je défie quiconque qui pourra produire un document, par exemple, depuis 2020, signé prouvant que mon époux aurait reçu ce salaire. Rien. Cependant, il n’a jamais réclamé. Moi, j’en fais mention. Imaginez-vous qu’est-ce que j’aurai fait avec 680 000 USD par mois pour le bien-être de mes compatriotes ? »

Avant de parachever son discours, elle a envisagé d’entamer des recherches afin de découvrir où sont passés ces pseudo 680 000 USD qu’elle n’a jamais vu pendant tous ces temps.

Et rappelons qu’au tout debut de l’année en cours, Nicolas Kazadi, ministre des finances, avait révélé au micro de Top Congo Fm quelques montants en rapport avec le fonctionnement des institutions et beaucoup plus les efforts fournis sur les lignes budgétaires qui concernent les anciens chefs d’Etat.

« Dans le budget 2023, on a revu tout ce qui est payé dans le cadre de l’honorariat (anciens chefs d’ État, anciens chefs des corps, etc.). On a réduit de manière drastique. Aujourd’hui, l’ancien président de la République va toucher 75% de ce que touche le président en fonction. Ce que touche le président en fonction (en montants bruts) est inférieur à ce que touche le Premier ministre. On est dans l’ordre de 17 000 USD », avait-il lâché.

 

 

Shekinah Yala

0Shares