0 3 minutes 1 an

Depuis 00h de ce mercredi 08 février 2023, il se constate un écran noir sur des chaînes rwandaises dans tous les bouquets Canal+ RDC. Cela fait suite à la demande du conseil supérieur de l’audiovisuel et la communication notifiée à Canal+ RDC depuis le 07 février 2023.

En effet, le  CSAC, avait décidé après la session extraordinaire du 2 février 2023 de couper le signal des chaînes rwandaises émettant en République Démocratique du Congo sur le bouquet canalsat.

Voilà quelques constats effectués par le CSAC avant de convoquer la plénière :

– « Canal+ Rwanda brouille de manière intempestive les émissions télévisées diffusées depuis la RDC et relayées par le même bouquet sur le territoire rwandais; il s’agit notamment des chaînes congolaises suivantes : la RTNC, Télé 50, Digitale Congo et la 10ème Rue.

– L’interruption des programmes diffusés par la RTNC sur le territoire Rwandais via Canal+ Rwanda, laissant allègrement les télévisions rwandaise arroser au même moment les populations congolaises, à l’occasion de la visite du pape à Kinshasa, du discours de la haine;

– Le protocole d’accord entre Canal+ Afrique, maison mère de Canal+ RDC, et le CSAC s’en trouve être énervé, faute d’avis préalable du régulateur national congolais ou de son agrément pour l’intégration des chaînes audiovisuelles rwandaises dans ledit bouquet;

– Ces chaînes rwandaises s’emploient à l’intox, à l’incitation à la désobéissance, civile, à l’insurrection générale contre l’autorité publique de la RDC et le dénigrement systématique des institutions nationales et de leurs animateurs, ainsi qu’à l’apologie de la guerre;

– Les mêmes organes de presse s’appliquent à démotiver les forces de défense de la RDC au bénéfice du M23, reconnu en tant que mouvement terroriste, du reste soutenu par le Rwanda;

– Les mêmes chaînes sacrifient la culture de la paix dont la RDC en fait son cheval de bataille dans la région des Grands lacs ; »

Au regard de toutes ces situations, l’organe congolais de régulation des médias a décidé de couper le signal, pour une durée de 90 jours.

 

 

Chadrack Mbuyi 

0Shares