0 2 minutes 1 an

L’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) a déclaré de nouveau mardi 7 février dernier une grève sèche, si le gouvernement congolais n’honorait pas ses engagements signés entre le banc syndical, d’ici à la fin de ce mois.

Le président de cette association, le professeur David Lubo demande au gouvernement de pouvoir honorer ses engagements pris sur les escalades de Bibwa, à Kinshasa.

Les accords ont procédé par plusieurs facettes, entre autres, le réajustement de leurs salaires à partir de ce mois de février, dotation des véhicules aux professeurs, amélioration des conditions des vies du personnel académique.

Par ailleurs, le professeur David Lubo pense que le non-respect de ces engagements, pourrait plonger l’UNIKIN dans une année blanche au regard du retard déjà accumulé par cet établissement public .

Pour sa part, le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi, a saisi depuis ce vendredi le Premier ministre pour la prise en compte de la paie complémentaire en faveur du personnel de l’ESU pour la somme mensuelle de 80.733.683.769 de francs congolais.

Signalons que les étudiants de l’Université de Kinshasa promettent quant à eux la descente dans les rues au cas où la grève est décrétée sèche.

 

 

Divine Mbala

0Shares