0 2 minutes 1 an

Vendredi 10 mars 2023, l’organisation non gouvernementale Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral a bouclé les activités du projet Justice, Autonomisation et Dignité de la femme et fille du Kasaï Central JAD lors d’une cérémonie organisée dans la salle de fêtes de l’hôtel 12 Maisons à Kananga.

Au terme de ce projet financé par 3 agences de Nations-Unies parmi lesquelles, le Fond de Nations-Unies pour la Population, 488 filles ont été formées pour leur prise en charge autonome, notamment dans la ville de Kananga et celle de Tshimbulu.

Les domaines concernés étaient: La prise en charge psychosociale, la réinsertion socioéconomique ainsi que la prise en charge juridique selon l’axe de chaque partenaire.

Dans son adresse à l’assistance, la directrice pays de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral a salué l’engagement de tous en faveur du projet JAD exécuté depuis l’année 2020 par sa structure.

Nathalie Kambala Luse a émis le vœu de voir les filles bénéficiaires dudit projet être véritablement actrices de changement au profit des communautés.

Même souhait exprimé par la représentante du ministre provinciale du genre, famille et enfant. Chantal Ndaye a loué les efforts de l’ONG FMMDI qui, grâce aux fonds de l’UNFPA a contribué à la réduction de cas de violences sexuelles et celles basées sur le genre.

L’une des filles mentorée approchée par Lesmédias.net a remercié les organisations ayant facilité cet encadrement durant 3 ans.

Notons qu’à l’occasion, plusieurs témoignages positifs ont été faits, non seulement par les filles mentorées, mais aussi par leurs mentors.

 

 

Love Mukendi

0Shares