0 2 minutes 1 an

Le gouverneur du Haut-Uele, Christophe Nangaa est dans le collimateur de l’Inspection générale des finances, IGF en sigle, qui a auditionné les caisses de la direction provinciale des recettes et veut faire la lumière sur un paiement anticipatif de Kibali Gold Mine.

 

De ce fait, le gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa est invité par IGF à se présenter le 6 avril prochain à Kinshasa pour une séance de débat contradictoire dans ses locaux.

 

Cependant, cet audit brusque de l’IGF est diversement commenté dans l’opinion. Pour certains, le pouvoir en place voudrait faire payer à Christophe Baseane Nangaa le choix politique de son frère Corneille Nangaa qui est l’ancien président de la CENI et qui vient de lancer, fin février, son parti politique puis a annoncé sa candidature à la présidentielle de décembre 2023. Des accusations rejetées par l’IGF qui insiste sur le caractère technique et objectif de son travail.

 

En conséquent, l’IGF demande au gouverneur Christophe de se munir éventuellement des pièces justificatives.

 

« A cet effet, vous voudrez bien vous munir éventuellement de toutes pièces justificatives de vos réponses à nos observations, mais impérativement des classeurs déclarés « non exploitable » par l’équipe de contrôle, l’accord avec la société KIBALI GOLD MINES ainsi que les lettres de réclamation de paiements des droits et taxes provinciaux adressées à cette dernière et ses sous traitants », souligne l’inspection générale des finances.

 

Chadrack Mbuyi

0Shares