0 2 minutes 2 ans

Joséphine Ngalula, membre de la plénière de la CENI, a au nom du Président Denis KADIMA, échangé ce vendredi 29 avril avec la délégation de la Dynamique Nationale des Femmes Candidates de la RDC (Dynafec) en sigle, conduite par sa Coordonnatrice Nationale, Carine Kanku Nkenga qui, au terme de ces échanges, a remis au représentant du numéro un de la CENI, le document qui contient le plaidoyer de sa structure.

« Nous sommes venues en ce jour remettre officiellement les propositions de réformes électorales intégrant la représentation paritaire homme-femme à la CENI, qui est l’organe de gestion électorale« , a indiquée Carine Kanku.

Et de poursuivre  » Étant les femmes candidates, nous savons que l’examen sur la proposition de la loi électorale est entrain de se faire pour le moment à l’assemblée nationale, et c’est surtout l’article 13 de celle-ci qui nous tient à cœur, parce que ça va booster la participation de la femme comme candidate. Nous voulons que la Ceni puisse assurer, la sécurisation de cette représentation paritaire, nous avons soumis notre préoccupation et nous savons que nous aurons une bonne réponse » a t-elle conclue.

Joséphine Ngalula leur a promis de transmettre fidèlement au Président Denis KADIMA qui est en déplacement dans la partie Est du pays, ce plaidoyer une fois de retour.

Par ailleurs, elle les a fixée sur la place de choix qu’occupe la question du genre actuellement dans son institution, sous le leadership de KADIMA KAZADI.

Retenons que, DYNAFEC est une plateforme qui regroupe les femmes politiques de toutes tendances confondues, ayant pour objectif global, de contribuer à la mise en place de la parité homme-femme dans l’espace décisionnels à tous les niveaux en RDC.

 

 

Par PBB

0Shares