0 4 minutes 1 an

Après la visite du pontife romain, le Pape François en République Démocratique du Congo, les signaux politiques affluent pour un remaniement ministériel incessant, car disent nos câbles de l’intérieur, l’heure est au remaniement ministériel.

Selon nos câbles à la primature, de nombreux ministres et secrétaires d’État vont changer de portefeuille ministériel, et certains vont quitter l’équipe gouvernementale suite à l’inefficacité de leurs actions posées.

Devenu une tradition en République Démocratique du Congo, le remaniement ministériel est un jeu politique incontournable dans l’histoire du pays Cher à Lumumba.

Selon des indiscrétions, le parti politique UNC de l’honorable Vital Kamerhe demeure un naturel partenaire à la vision du Chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI dans le prochain gouvernement Sama Lukonde remanié.

Selon les informations reçues du juron de l’Union pour la Nation congolaise, les propositions en terme de quota politique se classent déjà en ordre Utile.

Pour sa représentativité au prochain gouvernement remanié de Jean Michel Sama Lukonde 2, l’autorité morale du parti politique UNC aurait reçu une recommandation de la base, qui plébiscite KHAZONI KAMANGO MEITE AUGUY comme prochain ministre dans le gouvernement Sama 2 afin de mieux garnir l’image noble de l’UNC.

 

Qui reste et qui part ?

 

Tenez, toujours dans le sac des départs à combler, ils s’y trouvent notamment, les fauteuils vides des ministres démissionnaires, dont Christian Mwando, au poste du plan, Cherubin Okende au ministère de Transport et voies de communication, et Véronique Kilumba au vice ministère de la santé.

De ce fait, les ministres Tony Mwaba, Nicolas Kazadi, Guy Loando, et d’autres, seraient les meilleurs élèves de la classe Sama Lukonde et tiendraient la corde pour préserver l’image de marque du premier quinquennat du président Félix TSHISEKEDI.

Faut-il injecter du nouveau sang pour la représentation de l’UNC au prochain gouvernement remanié ?

 

La réponse légitime à cette interrogation serait oui, bien entendu ! Selon les tractations au sein de l’Union pour la Nation congolaise, pour la constitution du prochain gouvernement, Vital Kamerhe écoutera la voix de la base qui souhaite voir KHAZONI KAMANGO MEITE AUGUY comme ministre dans le prochain gouvernement pour le quotas de son parti !

Selon l’opinion publique congolaise, le fils du grand Maniema, KHAZONI KAMANGO MEITE Auguy demeure une image adéquate pour la réactivation de l’aura politique de l’UNC dans la prochaine équipe du gouvernement !

Occupant déjà avec finesse le poste de coordonnateur national en charge du recrutement, l’implantation et suivi des nouveaux adhérents au niveau du parti UNC, KHAZONI KAMANGO MEITE Auguy expressif et proche de la population, serait une figure appropriée attendue pour le compte de l’UNC au poste ministériel.

 

Vox populi,Vox Dei !

 

Comme les français disent : « La voix du peuple, la voix de Dieu » ! Cet adage soulignerait l’importance de l’avis du peuple dans le régime démocratique et dans certaines institutions religieuses. Et ceci notamment dans les milieux politiques !

Considérant le vœu de la base devenue un véritable organe souverain, avoir KHAZONI KAMANGO MEITE Auguy comme représentant de l’UNC au gouvernement Sama Lukonde 2 serait être en accord avec la volonté de la base !

Pour rappel, KHAZONI KAMANGO MEITE Auguy est un caïman politique qui se distingue par sa loyauté à l’égard de celui dont il incarne les valeurs idéologiques, l’honorable Vital Kamerhe, autorité morale de l’UNC.

 

Henry Ngindu

0Shares