0 2 minutes 2 ans

Dans une interview exclusive accordée à LESMEDIAS.NET, Olivier Kabeya s’est indigné de l’état actuel du stade des jeunes de Katoka dans la ville de Kananga.

Pour ce natif de Kananga, le Kasaï Central a été abandonné à son triste sort. Il interpelle les hommes politiques à travailler pour l’intérêt du peuple.

 » Les images du stade des jeunes que j’ai vu circuler sur les réseaux sociaux m’ont très mal fait au cœur. On ne peut pas rester indifférent face à ce qu’on voit. Abandonner le stade c’est abandonner toute la jeunesse. l’État devrait mettre la construction d’un stade de football parmi les projets d’urgence. »

Et d’ajouter : « je ne sais pas ce que fait concrètement les députés nationaux élus de Kananga, comment ne peuvent-ils pas mener des lobbies pour que le gouvernement central mettent des moyens pour un stade répondant aux normes et standards internationaux  »

Le Stade des Jeunes est situé à Kananga dans la commune de Katoka. Il a une capacité de 10 000 spectateurs. Il sert de domicile à l’US Tshinkunku, à l’Atletico Club Dibumba et à l’AS Saint-Luc.

Menacé de fermeture en 2020, le gouverneur a.i de la province du Kasaï central avait promis de doter dans un bref délai, le stade des jeunes de Katoka, d’une pelouse synthétique.

Les sportifs du Kasaï Central attendaient impatiemment la réalisation de cette promesse pour vivre localement les rencontres de la Ligue 2. La Linafoot avait menacé de fermer le stade des jeunes de Katoka à ses rencontres, parce qu’il ne remplissait pas les normes requises. Ce qui obligerait les clubs de Kananga à recevoir leurs adversaires au Stade Kashala Bonzola de Mbuji-Mayi.

 

 

Par PBB

0Shares