0 2 minutes 1 an

Le Rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Patricia Nseya a lancé ce mercredi 25 janvier 2023 à Pretoria en Afrique du Sud, l’opération d’identification et d’enrôlement des Congolais vivant au pays de Nelson Mandela.

Sur place, le constat est largement positif au regard de l’engouement constaté en ce jour de lancement, plusieurs Congolais se présentent munis de leurs pièces exigées par la CENI pour se faire enrôler. Tout se passe sous une ambiance bon enfant en présence de l’envoyée du Président Denis Kadima.

Dans son mot de circonstance, l’Ambassadeur congolais en Afrique du Sud, Fidèle Mulaja a appelé tous les compatriotes de l’Afrique du sud à venir se faire enrôler massivement à l’Ambassade de la RDC à Pretoria, seul lieu indiqué pour cette opération dans toute l’Afrique du sud pour une durée de 30 jours. Il a estimé que c’est un honneur pour lui que le pays où il représente les intérêts congolais soit parmi les 5 premiers choisis par la Centrale Electorale pour cette phase pilote.

Patricia Nseya a rassuré tous les Congolais de l’Afrique du sud que tout est mis en œuvre pour que l’enrôlement se déroule normalement et que chaque Congolais vivant en Afrique du Sud qui justifie de sa nationalité obtienne sa carte d’électeur qui fera office de carte d’identité jusqu’à la délivrance de la carte pour citoyen par l’ONIP.

Dans la file d’attente très longue pour une première journée, Patricia Nseya a échangé avec les requérants présents qui avaient plusieurs préoccupations au sujet de l’identification et l’enrôlement des Congolais de l’Afrique du sud principalement sur les pièces à présenter pour se faire enrôler et les conditions légales.

 

 

 

Rédaction

0Shares