0 2 minutes 1 an

La societé de Transport au Congo travaille sur un projet d’ouverture d’une nouvelle ligne d’exploitation ralliant la ville de Kinshasa à celle de Moanda en ce mois de février.

C’est au cours d’un entretien accordé à l’agence Congolaise de presse ce vendredi que Arsène Kongolo, le chargé de communication de l’établissement public a annoncé cela.

« Cette nouvelle ligne d’exploitation va faciliter la tâche aux voyageurs qui font des navettes régulières entre la ville de Kinshasa et la cité côtière de Moanda au Kongo Central« , a précisé M. Kongolo, au cours d’un entretien accordé à l’ACP.

La nouvelle ligne que TRANSCO s’apprête à lancer va être la deuxième du genre, après celle qui relie la ville de Kinshasa à la localité frontalière de Lufutoto où s’effectuent d’importants échanges commerciaux entre marchands angolais et congolais.

Par ailleurs, on remarque que des nombreux commerçants se délectent du trafic routier que les bus de la societé Congolaise de Transport effectuent entre Lufu et Kin.

« Les commerçants ou les voyageurs ne sont plus obligés de négocier avec les chauffeurs de véhicules privés. Il y avait trop de risques. Notamment les cas de vols. Maintenant c’est plus fiable et sécurisant de se rendre à Lufu au prix abordable de 15.000 francs congolais. »  A témoigné un commerçant.

Face au prix des billets des bus privés fixés à 20.000 FC et qui varie parfois selon les circonstances, le comité de gestion de TRANSCO que dirige le bâtonnier Cyprien Mbere a estimé que le tarif de 15.000 FC « contribuera à coup sûr à l’amélioration des conditions de voyage des passagers ».

 

Shekinah Yala

0Shares