0 2 minutes 1 an

C’est une mauvaise nouvelle pour la communauté universitaire de l’Université Pédagogique Nationale qui voit le début de l’année académique connaître de perturbations un (1) mois après son ouverture.

Au cours de l’assemblée générale ordinaire de ce jeudi 09 fevier ténue a son siège, l’Association des Professeurs de l’Université Pédagogique Nationale l’APUPN a décidé de déclencher un mouvement de grève générale , sèche et illimitée, à dater du 15 février.

Selon les membres de cette association, composés des professeurs, cette décision de la grève est consécutive au non respect des engagements pris par le banc gouvernemental et les différents syndicats de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

L’APUPN a constaté que seuls 3,89% des frais relatifs à l’achat de véhicules ont été payés par le Gouvernement, tous les autres acquis portés par l’accord de Bibwa n’ont fait l’objet d’aucune exécution.

Pour rappel, l’accord de Bibwa signé en avril 2022 entre le Gouvernement congolais, les syndicats de Professeurs, des Chefs de Travaux, des assistants, des administratifs, prévoyait : l’élaboration d’une grille Barémique actualisée ,la récupération du pouvoir d’achat, la réduction des écarts des salaires, l’octroi dès véhicules aux professeurs dès le premier trimestre de la signature du protocole d’accord, pour compenser le manque à gagner depuis des années ainsi que le paiement d’une prime annuelle de recherche évaluant à 320 dollars pour les professeurs Ordinaire.

Signalons que le chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO avait remis le premier lot de véhicules aux professeurs Émérites de l’Université de Kinshasa à l’esplanade du palais du peuple.

 

 

Anatole Mbuyi K

0Shares