0 2 minutes 2 ans

Le Président du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) a formulé une demande au gouvernement par l’entremise du Premier ministre Sama Lukonde de faire bénéficier à son institution des fonds prévus au Budget pour lui permettre d’accomplir sa mission.

Dans une correspondance adressée au gouvernement dont une copie est arrivée à la rédaction de LESMEDIAS.NET, Joseph Olenga Nkoy accuse le non versement des frais de fonctionnement alloués par le budget annuel voté à l’unanimité à l’assemblée nationale.

Pour Olenga Nkoy, il fait présentement plus de trois (3) ans et demi que le CNSA, Institution de la République, n’a plus reçu ni frais de fonctionnement, ni tout autre frais connexe de droit et pourtant repris dans les différents budgets mais jamais exécutés. Cette ségrégation institutionnelle porte gravement atteinte et préjudice à la République du fait de la non-réalisation des missions dévolues au CNSA consécutive à cette paralysie apparemment délibérée.

Il précise aussi que l’enveloppe salariale mensuelle du CNSA allouée aux membres du Bureau, aux autres membres et personnels politique, administratif et d’appoint s’élève à l’équivalent de 61 000 USD contrairement aux allégations distillées par certaines personnalités.

Il regrette tout de même que cette volonté délibérée de privatiser l’Etat au détriment de certaines institutions, en violation de la Constitution et des lois de la République, risque d’avoir des conséquences regrettables pour la Nation.

 

 

 

Par PBB

0Shares