0 2 minutes 2 ans

Après les tristes événements survenus le 27 mai dernier, un bras de fer entre les deux chambres du parlement sur la désignation du juge à la cour constitutionnelle, le malentendu qui s’est soldé sur le physique, cet acte mettant en nudité le manque de moralité au sein de cette grande institution de la république, Charles Kabuya, Secrétaire général de l’Union démocratique africaine (UDA) a déploré cet acte et a précisé que le candidat juge sénateur Louis Mbonga était un choix du sénat et non plus de Modeste bahati .

«Modeste Bahati ne tenait pas à avoir un juge, c’est le Sénat qui devrait remplacer le juge choisit constitutionnellement par lui » a-t-il déclaré

Et de poursuivre qu’une harmonisation des vues devrait se faire au préalable question d’éviter à porter leur malentendu à la place publique.

«Difficile à dire de ces événements mais au départ il fallait une harmonisation de vue entre les deux bureaux avant de se réunir pour les choix »

Charles kabuya appelle cependant les députés nationaux à faire preuve d’éthique, de déontologique et moralité et exhorte que les députés responsables de cette barbarie soient interpellés et condamnés.

 

Kabwebwe Klaude

0Shares