0 2 minutes 2 ans

Dans une lettre adressée au premier ministre Anglais Boris Johnson, le vendredi 17 juin, le Gouvernement Congolais exhorte ce dernier de jouer de toute son influence pour empêcher le pays de Kagame de continuer à soutenir la guerre à l’Est de la RDC.

 

« Nous demandons à nos partenaires internationaux, en Afrique, aux États-Unis et surtout au Royaume-Uni, de condamner cette invasion et de faire pression sur le Rwanda pour qu’il retire ses troupes de notre terre. » s’est adressé Félix Tshisekedi à Boris Johnson

Et d’ajouter

 

« Compte tenu du récent accord d’immigration de 150 millions de dollars entre le Royaume-Uni et le Rwanda, nous espérons que le Premier ministre Boris Johnson sera en mesure de tirer parti de son influence. »

 

En outre, le Président Congolais reste convaincu que l’influence Rwandaise dans la partie Est du pays n’a que pour seule ambition les pillages des ressources naturelles que regorgent ces territoires.

 

« La situation sécuritaire dans l’Est du pays continue de se détériorer, et fondamentalement parce que le Rwanda cherche à occuper notre terre, riche en or, coltan et cobalt, pour leur propre exploitation et profit. » a-t-il mentionné.

Cependant, il faudra noter que le Gouvernement congolais reste d’accord pour une intervention des forces militaires de la communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC en anglais) si est seulement le Rwanda ne fait pas partie des pays membres qui doivent composer cette force pour le maintien de la paix à l’Est du pays.

 

Hénoc Mpongo

0Shares