0 3 minutes 1 an

Chaque Mars, un thème national précis est fixé en République démocratique du Congo (RDC) pour célébrer la journée internationale des droits de la femme, le thème choisi donne lieu à de nombreux débats et actions.

‘’Éducation numérique égalitaire pour la paix et l’autonomisation des femmes et des filles en RDC’’ est le thème retenu à cette édition 2023.

Pour Bénédicte Mukudi responsable communication de la société Africain Business Solution (ABS RDC ) ce thème s’inscrit dans le contexte du développement du numérique.

À en croire cette licenciée en communication, le numérique au travers les NTIC est un lieu par excellence où la femme doit être au pied d’œuvre dans la promotion d’une éducation formatrice et transformatrice de la société.

‘’L’éducation numérique en soi est tout ce qui peut former et transformer quelqu’un d’avoir la maîtrise sur les outils informatiques et permet à l’homme à vivre dans une communauté dont l’environnement technologique évolue au quotidien’’ a-t-elle signalé

Pour Bénédicte Mukudi, les NTIC sont les vitrines où la femme devrait profiter pour mettre en avant les initiatives qui lui placent au cœur de la création ainsi que sa participation à la vie sociale et économique du pays.

‘’L’apport de la femme c’est de promouvoir le respect de la dignité humaine et de l’égalité des genres dans la promotion de diversité ,d’inclusion, et de justice sociale en respectant l’équité’’

Le numérique en ce jour présentant multiples opportunités d’affaires, Bénédicte Mukudi exhorte aux autorités congolaises d’assurer l’éducation numérique de sa population tout en offrant l’accès pour tous à l’Internet.

‘’Le numérique aujourd’hui est une réalité à laquelle le pays ne peut échapper.Notre État est appelé à insérer dans l’enseignement national les formations numériques aux communautés question d’avoir une maîtrise sur les nouvelles technologiques’’ a-t-elle déclaré

Et d’ajouter

‘’Cette éducation doit se faire de manière égalitaire entre les deux sexes.Il est ainsi demandé à la femme et à la jeune fille de briser cet écart afin de leur permettre d’accéder à cette éducation’’

 

En conclusion, tenant compte de diversité culturelle en RDC, Bénédicte Mukudi rappelle que la femme ne devrait pas être privée de certains droits dans les espaces numériques, cependant elle appelle à toutes les femmes et filles à l’utilisation en bien des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui respecte les valeurs cultures congolaises.

 

 

Kabwebwe Klaude

0Shares