0 2 minutes 2 ans

Réunis à l’occasion du 3ème conclave autour de la situation à l’Est de la RDC, le lundi 20 juin 2022 à Nairobi, les chefs d’Etats de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC), dirigé par le président Kenyan Uhuru Kenyata, exigent l’arrêt des hostilités suivi d’un cessez le feu immédiat à l’Est du pays.

 

Dans le même volet, le conclave demande aux deux parties concernées, les autorités Congolaises et les représentants des groupes armés, de favoriser le processus de paix afin de permettre aux populations de vaquer librement à leurs activités.

 

Cependant, à en croire ce rapport, les chefs d’Etats de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est restent convaincus que le vivre ensemble, le cessez le feu immédiat, l’arrêt des hostilités, la participation politique plus inclusive constituent la solution majeure pour la stabilité de la sous région. En outre, ils estiment que la réinsertion des combattants et les problèmes des réfugiés internes demeurent les principales difficultés auxquelles il faudra trouver des solutions urgentes et durables.

 

Ce troisième conclave a connu la participation des présidents Uhuru Kenyatta, Félix Antoine Tshisekedi, Yoweri Museveni, Salva Kir, Evariste Ndayishimiye, Paul Kagame et le représentant de la présidente Samia Suhulu.

 

Hénoc Mpongo

0Shares