0 2 minutes 1 an

La Coordonatrice du Centre Culturel de la Jeunesse (CCJ), Me Alexandre Tshiama Mamba a sensibilisé, samedi 4 février 2023, les retournés de Tshilumba à un enrôlement massif.

 » J’ai sensibilisé les rapatriés de Tshilumba de pouvoir prendre leur carte d’électeur pour que nous puissions avoir beaucoup de sièges. Malgré la difficulté posée, je les ai exhortés de ne pas se décourager, ils doivent se constituer en un seul homme « , a dit Me Tshiama.

À cette occasion, les personnes concernées ont soulevé le problèmes rencontrés dans les bureaux d’enrôlement.

 » Nous sommes de rapatriés venus de l’Angola, nous ne possédons que le Formulaire de rapatriement volontaire. Lorsque nous présentons ce document dans le bureau d’enrôlement pour obtenir la carte d’électeur, ils disent ne pas le reconnaître. Cette situation nous décourage « , a fait savoir Léonard Diangu qui se trouve dans le site des retournés basé à Tshilumba, commune de Katoka, dans la province du Kasaï-Central.

Me Tshiama a lancé également un message à la Commission électorale nationale Indépendante (CENI) pour l’ouverture d’un centre d’enrôlement dans la prison centrale de Kananga.

 » Cette carte d’électeur fait également d’office de carte d’identité provisoire dans notre pays. C’est pourquoi, je fais ce plaidoyer parce qu’il y a des prévenus qui peuvent recouvrer leur liberté après quelques mois seulement « , a notifié l’avocat.

 

 

TS

0Shares