0 3 minutes 1 an

La problématique des infrastructures routières a été soulevée le mardi 14 février 2023 lors du briefing hebdomadaire du gouvernement, sous la conduite du ministre de la communication, Patrick Muyaya.

Présent au rendez-vous, le ministre des Infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro, s’est répandu en explications pour faire connaître le plan du gouvernement congolais.

« Le gouvernement a mis en place un programme ambitieux dont l’intérêt le plus grand est surtout la problématique des infrastructures routières, vue sous les volets de la voirie, des routes et de la lutte contre les érosions et d’autres projets spécifiques », a-t-il expliqué.

Au sujet de la voirie, il a révélé que « les routes en milieu urbain sont gérées par l’Office des voiries et drainage (OVD), avec les ressources financières provenant du Trésor public, le partenariat public-privé », tout en rappellant que pour Kinshasa, un programme de réfection des infrastructures a été élaboré dans le cadre de la lutte contre les embouteillages.

Et la commission mandatée pour la mission a identifié les causes des embouteillages, notamment l’impraticabilité des routes, et le non-respect du code de la route des plusieurs conducteurs.

À propos de l’opération Kinshasa zéro trou, le ministre de l’ITP a démontré que la première phase est parachevée, la deuxième phase est exécutée à 40%, et a par ailleurs laissé fuiter la nouvelle d’un autre programme, « celui du désenclavement de Camp Luka, partant de la commune de Kintambo jusqu’à celle de Selembao grâce à un pont de 200m au quartier Lubudi ».

Pour clore, sur la question des préparatifs des Jeux de la Francophonie, le ministre a confié que les travaux sont déjà à 57% d’exécution, et les infrastructures peuvent être à la disposition du Comité d’organisation dans deux mois.

 

 

Shekinah Yala

0Shares